• Résumé:

    Les délices de Tokyo,

    Mon avis:

    En bref, 

    Ma note: 15/20

    Lu dans le cadre du Bookclub de Livraddict


    votre commentaire
  • Résumé: Souvent aux beaux jours, Agustina grimpe sur les hauteurs du village pour s'allonger dans le carré de rhubarbe sauvage à méditer sur Dieu, la beauté des nombres, le chaos du monde et ses jambes en coton. C'est à qu'elle a été conçue, avant d'être confiée aux bons soins de la chère Nina, experte en confiture de rhubarbe, boudin de mouton et autres délices. Agustina fomente un grand voyage: l'ascension de la Montagne dont elle compte bien venir à bout armée de ses béquilles, piur enfin contempler le monde, vu d'en haut...

    Le rouge vif de la rhubarbe, Audur Ava Olafsdottir

     

    Mon avis: Quand j'ai trouvé ce livre à la bibliothèque, je l'ai d'abord choisi pour sa couverture. Celle-ci était emplie de couleurs vives et pétillantes et au coeur de l'hiver, c'était une belle touche de lumière. Ensuite, c'est le nom de l'auteur qui a attirée mon attention. Je souhaite découvrir un peu plus la littérature nordique et le titre du roman ne laissait rien présager de nordique.  Finalement, c'est la maison d'édition Zulma que je ne connaissais pas du tout et quitte à faire des découvertes, autant y aller à fond. 

     Le livre retrace l'histoire d'Agustina, jeune fille confiée à Nina par sa mère, partie étudier la faune locale. Agustina a un problème aux jambes et doit marcher avec des béquilles. Néanmoins, elle a comme projet l'ascension de la Montagne, seule avec ses béquilles. Lorsque le temps le lui permet, elle descend sur la plage de sable noir et nous fait part de ses pensées sur sa vie et sur sa famille. 

    Cependant, il n'y a dans ce livre aucune action. Ce texte est une ode à la beauté réelle et non touristique de l'Islande et nous offre un petit aperçu de la vie des insulaires au rythme des saisons. J'avoue l'avoir lu assez rapidement car j'attendais un peu d'action mais elle n'est jamais arrivée. Je suis donc passée à côté du sens du texte car je ne comprends toujours pas la fin. Y a-t-il un sens métaphorique à la fin ou est-ce que le but de l'auteure était simplement de laisser le lecteur dans le vague?

    En bref, un roman qui permet de découvrir l’Islande pour ceux qui ne la connaissent pas et qui reste plus dans la poésie que dans l'action.  

    Ma note: 13/20

    Lu dans le cadre du challenge ABC 2018,

    Le rouge vif de la rhubarbe, Audur Ava Olafsdottir


    votre commentaire
  • Résumé:Pythagore, chat de laboratoire appareillé pour se connecter avec les ordinateurs enseigne à Bastet, jeune chatte Montmartoise, à communiquer avec les humains pour tenter de leur faire prendre conscience de la violence de leur société. 

    Demain, les chats, Bernard Werber

    Mon avis: Une grosse déception pour ce livre. J'ai accroché au début de la lecture  mais j'ai vite décroché car j'avais l'impression que le livre se répétait. La fin m'a également laissé sur ma faim mais je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler la lecture de certains. Finalement, le personnage de Pythagore a fini par m'ennuyer et celui de Bastet à m’énerver, de même que le personnage de la maîtresse de Bastet, qui est représentée comme un monstre sans cœur qui prive Bastet de sa progéniture et qui manque de charisme. 

    Néanmoins, certains choses m'ont quand même plu. Par exemple, le fait d'avoir les pensées du chat et d'avoir son point de vue sur les humais et leurs activités étaient très intéressants. Le contexte m'a également plu car on est dans l'actualité. 

    Petit plus du livre: les passages qui expliquent la relation entre l'homme et le chat au fil de l'histoire. 

    Bref, un roman que je ne recommande pas, seulement à lire si on n'a rien d'autre. On est loin de la trilogie des fourmis... 

    Ma note: 11/20

     


    votre commentaire
  • Résumé: Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir 18 ans et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et cd sera certainement un désastre.  

    Every thing, every thing de Nicola Yoon

    Mon avis: J'avais attendu de lire le livre avant de regarder le film. Je trouve que le film a respecté l'oeuvre originale même si certains passages du livre ont été oubliés. En ce qui concerne l'histoire, j'ai bien aimé la lecture de ce livre même si à la moitié du livre, on commence à se douter de la fin. Les personnages sont attachants que ce soit les deux adolescents, la mère ou l'infirmière. On se prend rapidement dans leur histoire, que ce soit avec la maladie ou les relations entre eux. L'élément que j'ai le plus aimé dans ce roman est son aspect. Le lecteur n'a pas que du texte à lire; le livre contient des illustrations qui sont particulièrement élégantes et sobres et des extraits de correspondance. 

    Selon moi, ce livre convient plus aux adolescentes qu'aux adultes, non pas parce que la fin se devine facilement mais parce que les deux personnages principaux sont des adolescents qui rêvent de liberté. 

    Petit plus: le clin d’œil à la littérature dès le début du livre. 

    Bref, Une chouette lecture. Un roman pas prise de tête et qui se lit rapidement. 

    Ma note: 15/20

    Lu dans le cadre du Challenge des Douze Thèmes, édition 2018

    Every thing, every thing de Nicola Yoon


    votre commentaire
  • Résumé  de Babelio: Le jeune garçon aimerait bien pouvoir se cacher, disparaître, lorsque son père, instituteur respecté, se déguise en clown amateur. Entre honte et mépris, il assiste à ses numéros. Jusqu'au jour où son oncle Gaston lui révèle le sens de cette étrange vocation en lui dévoilant un épisode tragi-comique de la Seconde Guerre Mondiale. 

    Effroyables jardins de Michel Quint

    Mon avis: J'avais d'abord choisi ce livre car je participe au challenge ABC et il n'est pas facile de trouver un auteur dont le nom commence par Q. Après une recherche en bibliothèque, j'ai opté pour ce court roman (une centaine de pages). J'ai découvert un roman prenant, qui se lit très vite mais qui aborde un thème assez difficile. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le roman au début car je ne comprenais pas le lien avec le procès Papon (j'avoue mon manque de culture sur ce coup-là).

    Cependant, au fil des pages, je me suis laissée prendre dans ce récit troublant. Troublant au niveau de l'histoire avec des personnages héros malgré eux et aussi au niveau de ces même personnages car certains sont traités de manière plus superficielle que d'autres.  

    En ce qui concerne le style, j'ai eu quelques difficultés au début avec le style de l'auteur. J'ai dû ouvrir quelques fois mon dictionnaire car il emploie des mots d'un langage plus complexe. 

    J'ai vu que le roman avait été adapté au cinéma. Je vais essayer de le trouver et de voir si le livre et le film s'accordent. 

    En bref, une lecture un peu différente de mes lectures habituelles mais il faut savoir avoir l'esprit ouvert et s'ouvrir à de nouvelles lectures. 

    Ma note: 14/20

    Sans vérité, comment peut-il y avoir de l'espoir...?

    Lu dans le cadre du challenge:

    Effroyables jardins de Michel Quint


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique